Chapitre 1: Le fonctionnement du marché,

Penses à ton orientation.

Notre aide pour la lettre de motivation.

PLAN: Le fonctionnement du marché

L'organisation des échanges:

  • A quoi sert l'échange?
  • Où se passe l'échange?

Le fonctionnement réel du marché:

  • Le fonctionnement du marché repose sur des règles.
  • Les règles de concurrence sont essentielles.
  • La bonne execution des contrats doit être garantie.
  • Deux autres principes s'appliquent aux intervenants sur le marché.

Enseignement et formation pédagogiques

SYNTHESE: Le fonctionnement du marché

L'organisation des échanges.

A quoi sert l'échange?

Dans notre vie quotidienne, nous sommes amenés à utiliser, à consommer des biens et des services qui ont été fabriqués par d'autres personnes car il nous est impossible de les produire tous. L'échange va nous permettre de nous procurer, grâce à notre revenu, les biens et les services nécessaires à la satisfaction de nos besoins.

L'échange volontaire améliore notre bien-être comme celui des autres participants car il est plus efficace de répartir les tâches, de diviser le travail en fonction de la spécialisation de chacun.

Où se passe l'échange?

Définition de l'échange

D'une manière générale, on considère qu'il y a marché chaque fois qu'il y a échange. Le marché est le lieu de rencontre des offres de vendeurs (ou offreurs) et des demandes d'acheteurs (ou demandeurs) dans le but de réaliser un échange.

Les caractéristiques du marché

Les marchés peuvent avoir des objets d'échange différents: biens ou services (marché des biens et services), force de travail (marché du travail), actions et obligations (marché financier) Ils peuvent se distinguer selon l'espace géographique: marchés locaux, nationaux ou mondiaux.
Sur certains marchés, les offreurs et les demandeurs ne se rencontrent pas physiquement (par exemple, sur le marché des changes).

L'économie de marché

Dans la plupart des pays, dont la France, l'essentiel des questions économiques est résolu par le fonctionnement du marché. L'organisation économique qui en résulte est qualifiée d' économie de marché . Le terme économie de marché désigne une économie où la régulation s'opère par la confrontation de l'offre et de la demande sur un marché ou un ensemble de marchés. Les mécanismes de marché occupent une place centrale dans les systèmes économiques actuels.

Le fonctionnement réel du marché

Le fonctionnement du marché repose sur des règles.

La nécessité de règles pour le marché

Le marché ne peut fonctionner sans règles telles que, par exemple, l'interdiction du vol, le contrôle des poids et mesures, la définition de l'unité monétaire utilisée. Ces règles exercent des contraintes sur les individus.

L'élaboration de règles pour le marché

Les règles de droit sont élaborées par les différentes institutions de l'état au sens large, en France et dans l'Union européenne. Elles peuvent être définies comme les règles de conduite dont le respect est assuré par l'autorité publique, c'est-à-dire l'état.

Les garanties apportées par ces règles.

Ces règles doivent être respectées par tous les intervenants sur les marchés. Elles garantissent les libertés dans les domaines des prix, de l'accès au marché et dans la lutte contre les abus de puissance économique. Or, ces libertés sont nécessaires au bon fonctionnement des marchés et contribuent de ce fait à l'efficacité économique.

Un cadre institutionnel

L'ensemble de ces règles constitue un cadre institutionnel qui améliore le fonctionnement des marchés du fait de l'existence de normes juridiques, de tribunaux chargés de les appliquer et des relations de confiance qui peuvent alors s'instaurer.

Les règles de concurrence sont essentielles.

Concurrence et efficacité de l'économie de marché

L'efficacité de l'économie de marché s'explique, en particulier, par la concurrence, qui a pour effet de favoriser l'adaptation de l'offre à la demande. Il y a concurrence lorsque chacun est libre de vendre un produit au prix qu'il veut et de le produire avec les procédés qu'il désire. La concurrence remet en cause, en permanence, les avantages acquis par certains sur le marché. De ce fait, elle rend l'économie plus dynamique, plus innovante.

Concurrence et dysfonctionnements de marché

Cependant, lorsque certains intervenants sur le marché ne respectent pas les règles de concurrence, cela entraîne des dysfonctionnements. Parmi ceux-ci, on peut relever l'abus de position dominante, les ententes entre intervenants sur le marché, les contrats léonins et la concurrence déloyale.

Tous les dysfonctionnements qui restreignent la concurrence conduisent très souvent à une réduction de l'efficacité économique. Ils risquent alors de provoquer des hausses de prix sans pour autant remettre en cause les positions acquises sur le marché.

Concurrence pure et parfaite et concurrence monopolistique

La concurrence, au sens économique (concurrence pure et parfaite), correspond à une structure de marché où vendeurs et acheteurs sont suffisamment nombreux pour qu'aucun ne puisse exercer une influence sur le prix. Ce modèle respecte d'autres conditions que l'atomicité, à savoir l'homogénéité des produits, la transparence de l'information, la libre entrée sur le marché et la mobilité des facteurs de production. Ce type de concurrence ne s'observe pratiquement jamais dans l'économie réelle.

Sur les marchés réels, la structure que l'on rencontre fréquemment est la concurrence monopolistique. Cette dernière caractérise un marché où il existe un grand nombre de vendeurs (concurrence), mais où chacun se trouve en situation de monopole car son produit possède des caractéristiques spécifiques qui le différencie des autres (image de marque, qualité.).

La bonne exécution des contrats doit être garantie.

La garantie de bonne exécution des contrats constitue un élément essentiel de l'échange sur un marché. Une entreprise qui ne respecterait pas les contrats avec ses partenaires, fournisseurs ou clients, verrait ses relations commerciales et économiques s'interrompre. Si ce comportement devait se généraliser, les échanges se trouveraient rapidement limités. Les avantages qu'ils procurent aux différents intervenants sur le marché disparaîtraient (accès à un nombre plus important de biens et services, amélioration du bien-être.). Les marchés fonctionneraient sans division du travail, ce qui conduirait à une moindre efficacité économique.

Deux autres principes s'appliquent aux intervenants sur le marché

L'accès à l'information

Pour effectuer de bons choix, il est nécessaire de disposer d'information. Si l'information est imparfaite, que ce soit sur les prix ou sur les caractéristiques des produits, la concurrence est imparfaite. L'inégale répartition de l'information entre intervenants sur le marché constitue un exemple du manque de transparence qui nuit à l'efficacité du marché (on parle alors d' asymétrie d'information ).

La confiance mutuelle

Un échange sans confiance devient vite impossible. Personne ne va intervenir sur un marché s'il risque de perdre ce qu'il possède et de ne rien obtenir en échange. Pour se réaliser, l'échange nécessite une confiance mutuelle des intervenants sur le marché, il suppose une communauté partageant une notion commune de réputation. La confiance se construit avec le temps et nécessite que soient garanties des règles de base.

Enseignement et formation pédagogiques