Chapitre 1: Quelles sont les attentes à propos de l'image financière de l'entreprise?

Penses à ton orientation.

Notre aide pour la lettre de motivation.

PLAN: Quelles sont les attentes à propos de l'image financière de l'entreprise?

Identifier les informations pertinentes au regard des besoins des parties prenantes:

Les enjeux de la normalisation financière:

  • La tenue de la comptabilité.
  • Les sources de la normalisation financière.

Les atouts de la normalisation financière:

SYNTHESE: Quelles sont les attentes à propos de l'image financière de l'entreprise?

L'information financière doit pouvoir être exploitée de façon pertinente par les différentes parties prenantes de l'entreprise afin de permettre le pilotage de l'entité et les prises de décision de gestion. La construction de l'information financière obéit à des règles et principes émanant du Code de commerce et du plan comptable général. Il s'agit de respecter le cadre comptable.

Identifier les informations pertinentes au regard des besoins des parties prenantes:

Les parties prenantes s'appuient sur les informations financières de l'entreprise pour alimenter leurs décisions de gestion. Chacune peut rechercher des informations différentes en cohérence avec ses propres besoins.

Les parties prenantes et leurs attentes.

Le ou les dirigeants.

Ils espèrent puiser dans les informations financières de quoi aider leurs prises de décision. Ils espèrent ainsi favoriser le développement de l'entreprise. L'augmentation du chiffre d'affaires, l'amélioration du résultat, la situation au regard de l'endettement, l'évolution des effectifs, permettront de guider leurs décisions et de maîtriser la prise de risque dans la conduite de l'entreprise.

Les associés, les actionnaires.

Ils espèrent utiliser les informations financières afin de les aider dans toute prise de décision d'achat ou de vente de parts sociales ou d'actions d'une entreprise. Ils espèrent ainsi pouvoir prévoir la réalisation de bénéfices leur permettant d'obtenir des dividendes. Les informations exploitées seront alors le résultat (bénéfice ou perte) et la politique de distribution des bénéfices des années précédentes.

Les salariés.

Ils souhaitent assurer l'avenir de leur emploi. Un indicateur de cette performance est la valeur ajoutée dont les salariés peuvent en partie bénéficier sous forme d'une augmentation de salaire.

Les associations.

Elles peuvent peser sur les décisions de l'entreprise en leur communiquant leurs besoins et attentes. Elles peuvent obtenir des renseignements financiers leur permettant de déclencher des actions (un boycott, par exemple).

L'État, les collectivités territoriales.

Ils ont pour mission d'assurer l'équité pour tous les citoyens. Les textes juridiques vont dans ce sens. Les informations financières des entreprises leur permettent de guider leurs décisions.

Les fournisseurs.

Ils espèrent fidéliser leurs relations commerciales avec leurs clients. Afin d'adapter au mieux les décisions relatives aux prix, aux conditions de vente (délai de paiement)., la consultation d'informations financières est nécessaire (situation financière, risque de faillite des clients.).

Les clients.

Ils peuvent consulter les informations financières d'une entreprise afin de vérifier sa santé financière (bilan, compte de résultat) et de s'assurer de sa pérennité (dans l'objectif de bénéficier d'une garantie constructeur sur le long terme ou d'un service après-vente de qualité).

La banque, les établissements de crédit.

Ils octroient des prêts pour financer les projets (investissements), percevant alors des intérêts rémunérateurs. Ils vérifient, à l'aide du bilan et du compte de résultat, que la santé financière de l'entreprise est saine. Cela leur permet de s'assurer que les dettes pourront être remboursées.

Les enjeux de la normalisation financière:

L'entreprise doit respecter certaines règles dans la tenue de sa comptabilité. Celles-ci constituent le cadre comptable permettant la production d'une information financière homogène et exploitable par les différentes parties prenantes.

La tenue de la comptabilité.

Le cadre comptable est un ensemble de repères, règles et méthodes à mettre en œuvre lors du traitement de l'information comptable et financière. On parle de normalisation financière. Toutes les tenues de comptabilité doivent s'y conformer.

Le non-respect de ce cadre comptable peut donner lieu à des sanctions. Une fausse comptabilité, des irrégularités ou des manœuvres frauduleuses sont sanctionnées par des amendes et/ou des peines d'emprisonnement.

Les sources de la normalisation financière.

Les sources du droit comptable proviennent essentiellement du Code de commerce, repris par le plan comptable général.

Parallèlement à ces sources, l'entreprise doit tenir compte des recommandations émanant d'organismes spécialisés dans la tenue comptable: l'Ordre des experts-comptables (OEC), l'Autorité des normes comptables (ANC), l'International Financial Reporting Standards (IFRS). L'Union européenne a adopté les normes IFRS en juin 2002 et déclenché ainsi une harmonisation comptable sur le plan européen.

Les atouts de la normalisation financière:

Les principes comptables mettent en avant des standards de production de l'information financière relatifs à la comptabilisation des opérations comptables, à la nature des pièces justificatives, à l'indépendance des exercices comptables, à la prudence, à l'image fidèle.

Cette harmonisation dans la production comptable satisfait plusieurs objectifs:
  • Apporter une meilleure compréhension des comptabilités;
  • Permettre un contrôle des comptabilités;
  • Permettre une comparaison fiable des informations comptables dans le temps et dans l'espace;
  • Faciliter l'élaboration de statistiques et de bases d'informations gérées par les organismes tels que l'INSEE, les chambres de commerce et d'industrie, les observatoires des branches professionnelles;
  • Disposer de moyens de preuve, y compris dans des processus judiciaires;
  • Construire une mémoire de l'entreprise utile aux gestionnaires;
  • Permettre la communication d'informations financières utiles à l'administration fiscale.
  • L'information financière.

Enseignement et formation pédagogiques