Ton Programme de cours quand tu le veux.

Chapitre 19: Quelles sont les étapes de la formation des coûts?

Penses à ton orientation

Notre aide pour la lettre de motivation.

PLAN: Quelles sont les étapes de la formation des coûts?

La hiérarchie des coûts.

Les étapes de construction d'un coût.

  • Étape 1: les charges directes et indirectes.
  • Étape 2: le coût d'achat.
  • Étape 3: la valorisation des stocks d'achat.
  • Étape 4: le coût de production.
  • Étape 5: la valorisation des stocks de produits finis.
  • Étape 6: le coût de revient.
  • Étape 7: le résultat analytique.

Enseignement et formation pédagogiques

SYNTHESE: Quelles sont les étapes de la formation des coûts?

La hiérarchie des coûts.

La détermination d'un coût complet nécessite de décrire le processus d'élaboration d'un service, d'un produit ou d'un sous-produit. Ce processus, propre à chaque entreprise, repose sur une hiérarchie des coûts.

Coût D'achat.
  • Prix d'achat des matières premières achetées + Charges d'approvisionnement.
Coût de production.
  • Coût D'achat + Charges de production.
Coût de revient.
  • Coût de production + Autres charges de distribution et d'administration.

Cette hiérarchie permet la traçabilité des coûts depuis l'acheminement des ressources à l'entrée (les achats) jusqu'à la sortie (la vente des produits) dans un processus de production.

Les étapes de construction d'un coût.

La hiérarchie des coûts impose de respecter des étapes dans la construction du coût complet.

Étape 1: les charges directes et indirectes:

L'élaboration du coût complet repose sur la distinction entre charges directes et charges indirectes.

Les charges directes sont directement liées aux produits. Les charges indirectes font alors l'objet d'un traitement spécifique afin d'être imputées au coût des produits par la détermination d'une unité d'œuvre.

L'entreprise X fabrique deux types de produits A et B à partir de deux matières premières M (pour le produit A) et N (pour le produit B). Le contrôleur de gestion a identifié les charges indirectes suivantes:

Centre Approvisionnement.
  • Répartition des charges indirectes: 12 000 €.
  • Nature de l'unité d'œuvre: Quantité achetée.
  • Nombre d'unités d'œuvre: 10 000 €.
  • Coût de l'unité d'œuvre: 1,20 €
Centre Production.
  • Répartition des charges indirectes: 22 000 €.
  • Nature de l'unité d'œuvre: Quantité produite.
  • Nombre d'unités d'œuvre: 1 100 €.
  • Coût de l'unité d'œuvre: 20,00 €
Centre Distribution.
  • Répartition des charges indirectes: 25 200 €.
  • Nature de l'unité d'œuvre: Chiffre d'affaires.
  • Nombre d'unités d'œuvre: 420 000 €.
  • Coût de l'unité d'œuvre: 0,06 €
Achats de la période: 6 000 unités de M à 30,00 € et 4 000 unités de N à 10,00 €.

Les charges indirectes sont affectées à des centres d'analyse qui correspondent à une subdivision organisationnelle de l'entreprise. L'activité de chaque centre est mesurable par une unité d'œuvre.

L'unité d'œuvre permet d'imputer une fraction des charges indirectes aux différents coûts de l'entreprise.

L'activité du centre Approvisionnement est mesurée en fonction des quantités achetées.

Chaque unité achetée consomme 1,20 € de charges indirectes du centre Approvisionnement.

Étape 2: le coût d'achat:

Le coût d'achat correspond au coût de la fonction Approvisionnement de l'entreprise. Il inclut le prix d'achat et les charges directes et indirectes liées aux achats.

Matières premières M.
  • Prix d'achat: Quantité (6 000) X Prix unitaire (30 €)= Total (180 000 €).
  • Charges indirectes: Quantité (6 000) X Prix unitaire (1,20 €)= Total (7 200 €).
  • Total: Quantité (6 000) X Prix unitaire (3,20 €)= Total (187 200 €).
Matières premières N.
  • Prix d'achat: Quantité (4 000) X Prix unitaire (10 €)= Total (40 000 €).
  • Charges indirectes: Quantité (4 000) X Prix unitaire (1,20 €)= Total (4 800 €).
  • Total: Quantité (4 000) X Prix unitaire (11,20 €)= Total (44 800 €).

Dans une entreprise industrielle, il y a autant de coûts d'achat que de types de matières premières achetées.

Étape 3: la valorisation des stocks d'achat:

Le processus de production nécessite la consommation de matières premières qui sont généralement stockées. Les entrées en stock sont valorisées au coût d'achat. Les sorties et le stock final sont valorisées au coût unitaire moyen pondéré (CUMP).

Au cours de la période, l'entreprise a fabriqué 1 100 unités dont 650 produits A. Chaque produit A consomme 10 quantités de matières premières M. Chaque produit B consomme 8 quantités de matières premières N.

Fiche de stock matières premières N.
  • Stock initial: Quantité (500) X Coût unitaire (9,40 €)= Montant (4 700,00 €).
  • Entrées: Quantité (4000) X Coût unitaire (11,20 €)= Montant (44 800,00 €).
  • Total: Quantité (4 500) X Coût unitaire (11,00 €)= Montant (49 500,00 €).
  • Sorties: Quantité (3 600) X Coût unitaire (11,00 €)= Montant (39 600,00 €).
  • Stock final: Quantité (50) X Coût unitaire (11,00 €)= Montant (9 900,00 €).
  • Total: Quantité (4 500) X Coût unitaire (11,00 €)= Montant (49 500,00 €).

L'entreprise a fabriqué: 1 100 – 650 = 450 produits B. Elle a besoin de 3 600 unités de matières premières N.

Détermination du CUMP: Montant Total / Quantité totale = 49 500 / 4 500= 11.
Fiche de stock matières premières M.
  • Stock initial: Quantité (1 000) X Coût unitaire (29,80 €)= Montant (29 800,00 €).
  • Entrées: Quantité (6 000) X Coût unitaire (31,20 €)= Montant (187 200,00 €).
  • Total: Quantité (7 000) X Coût unitaire (31,00 €)= Montant (217 000,00 €).
  • Sorties: Quantité (6 500) X Coût unitaire (31,00 €)= Montant (201 500,00 €).
  • Stock final: Quantité (500) X Coût unitaire (31,00 €)= Montant (15 500,00 €).
  • Total: Quantité (7 000) X Coût unitaire (31,00 €)= Montant (217 000,00 €).

Étape 4: le coût de production:

Le coût de production correspond au coût des matières premières consommées valorisées au CUMP auquel on ajoute les charges directes et indirectes de production.

Au cours de la période, l'entreprise a consommée 520 heures de main-d'œuvre directe pour la production des produits A et 306 heures pour celle des produits B. Le taux horaire est de 25 €.

Au cours de la même période, l'entreprise a fabriqué 1 100 unités dont 650 produits A. L'unité d'œuvre des charges indirectes de production est le produit fabriqué. Le coût de l'unité d'œuvre est de 20 €. Ainsi, chaque unité produite consomme 20 € de charges indirectes de production.

Coût de production du produit A.
  • Matières consommées: Quantité (5 500) X Prix unitaire (31 €)= Total (201 500,00 €).
  • Charges directes de production: Quantité (520) X Prix unitaire (25 €)= Total (13 000,00 €).
  • Charges indirectes de production: Quantité (650) X Prix unitaire (20 €)= Total (13 000,00 €).
  • Coût de production: Quantité (650) X Prix unitaire (350 €)= Total (227 500,00 €).
Coût de production du produit B.
  • Matières consommées: Quantité (3 600) X Prix unitaire (11 €)= Total (39 600,00 €).
  • Charges directes de production: Quantité (306) X Prix unitaire (25 €)= Total (7 650,00 €).
  • Charges indirectes de production: Quantité (450) X Prix unitaire (20 €)= Total (9 000,00 €).
  • Coût de production: Quantité (450) X Prix unitaire (125 €)= Total (56 250,00 €).

Étape 5: la valorisation des stocks de produits finis:

Suivant la même logique que pour les achats, les produits finis font l'objet d'un stockage avant leurs ventes. Les sorties de stock sont valorisées suivant la même technique que les consommations de matières premières.

Au cours de la période, l'entreprise a vendu 1 200 unités dont 800 produits A.
Fiche de stock des produits finis A.
  • Stock initial: Quantité (200) X Coût unitaire (307,50 €)= Montant (61 500,00 €).
  • Entrées: Quantité (650) X Coût unitaire (20 €)= Montant (227 500,00 €).
  • Total: Quantité (850) X Coût unitaire (125 €)= Montant (289 000,00 €).
  • Sorties: Quantité (800) X Coût unitaire (340,00 €)= Montant (272 000,00 €).
  • Stock final: Quantité (50) X Coût unitaire (340,00 €)= Montant (17 000,00 €).
  • Total: Quantité (850) X Coût unitaire (340,00 €)= Montant (289 000,00 €).
Fiche de stock des produits finis B.
  • Stock initial: Quantité (50) X Coût unitaire (115,00 €)= Montant (5 750,00 €).
  • Entrées: Quantité (450) X Coût unitaire (125,00 €)= Montant (56 250,00 €).
  • Total: Quantité (500) X Coût unitaire (122,00 €)= Montant (62 000,00 €).
  • Sorties: Quantité (400) X Coût unitaire (122,00 €)= Montant (48 800,00 €).
  • Stock final: Quantité (100) X Coût unitaire (122,00 €)= Montant (12 200,00 €).
  • Total: Quantité (500) X Coût unitaire (122,00 €)= Montant (61 000,00 €).

Étape 6: le coût de revient:

Le coût de revient comprend l'ensemble des charges consommées pour vendre un produit. Outre le coût de production, il inclut les charges hors production comme les charges de distribution.

Le prix de vente unitaire des produits A est de 400 € et celui des produits B est de 250 €.

Le chiffre d'affaires de la période est donc de: (400 × 250) + (800 × 400) = 420 000 € dont 320 000 € pour les ventes de produits A.

L'unité d'œuvre des charges indirectes de distribution est le chiffre d'affaires. Le coût de l'unité d'œuvre est de 0,06 €. Ainsi, chaque euro de chiffre d'affaires consomme 0,06 € de charges indirectes de distribution.

Coût de revient du produit A.
  • Coût de production des produits vendus: Quantité (800) X Prix unitaire (340,00 €)= Total (272 000,00 €).
  • Charges de distribution: Quantité (320 000) X Prix unitaire (0,06 €)= Total (19 200,00 €).
  • Coût de revient: Quantité (800) X Prix unitaire (364,00 €)= Total (291 200,00 €).
Coût de revient du produit B.
  • Coût de production des produits vendus: Quantité (400) X Prix unitaire (122,00 €)= Total (48 800,00 €).
  • Charges de distribution: Quantité (100 000) X Prix unitaire (0,06 €)= Total (6 000,00 €).
  • Coût de revient: Quantité (400) X Prix unitaire (137,00 €)= Total (54 800,00 €).

Étape 7: le résultat analytique:

Le résultat analytique permet à l'entreprise de déterminer le résultat (bénéfice ou perte) par produit.

Résultat analytique du produit A.
  • Chiffre d'affaires: Quantité (800) X Prix unitaire (400,00 €)= Total (320 000,00 €).
  • Coût de revient: Quantité (800) X Prix unitaire (364,00 €)= Total (291 200,00 €).
  • Résultat (bénéfice ou perte): Quantité (800) X Prix unitaire (36,00 €)= Total (28 000,00 €).
Résultat analytique du produit B.
  • Chiffre d'affaires: Quantité (400) X Prix unitaire (250,00 €)= Total (100 000,00 €).
  • Coût de revient: Quantité (400) X Prix unitaire (137,00 €)= Total (54 800,00 €).
  • Résultat (bénéfice ou perte): Quantité (400) X Prix unitaire (113,00 €)= Total (45 200,00 €).

Sur la période, le résultat est de 74 000 €. La contribution du produit B est de 45 200 € soit 61 % du résultat global (45 200 / 74 000) alors que les ventes ne représente le tiers des ventes totales (400 / 1 200).

La mise en place de la comptabilité de gestion permet de formaliser plusieurs interrogations:
  • Le prix de vente est-il bien adapté?
  • Quelle est l'importance des différents coûts au regard du coût total?
  • Quelle est la rentabilité relative de chaque catégorie de produits?
  • Doit-on externaliser une partie de la production?
  • Doit-on adapter l'organisation interne de l'entreprise?
  • Doit-on renégocier avec les partenaires de l'entreprise?
  • Doit-on améliorer le système de formation des salariés?

Enseignement et formation pédagogiques