Chapitre 20: Quels sont les apports de l'analyse charges fixes et charges variables dans la prise de décision?

Penses à ton orientation.

Notre aide pour la lettre de motivation.

PLAN: Quels sont les apports de l'analyse charges fixes et charges variables dans la prise de décision?

Les charges fixes et les charges variables.

La marge sur coût variable.

Le compte de résultat par variabilité.

Le seuil de rentabilité.

  • Simulation de bénéfice.
  • Simulation de commande supplémentaire.

SYNTHESE: Quels sont les apports de l'analyse charges fixes et charges variables dans la prise de décision?

Les charges fixes et les charges variables.

L'activité de l'entreprise se mesure par les quantités vendues ou le niveau de chiffre d'affaires réalisé au cours d'une période.

Une charge est fixe lorsqu'elle est indépendante du niveau d'activité de l'entreprise.

Une entreprise doit payer son loyer commercial quel que soit son volume d'activité (même en cas de fermeture pour congés annuels). C'est une charge fixe.

Une charge est variable lorsqu'elle évolue au rythme de l'activité.

Une entreprise rémunère ses commerciaux par une commission de 5 % sur le chiffre d'affaires qu'ils réalisent. Les commissions sont des charges variables qui évoluent proportionnellement au chiffre d'affaires.

La marge sur coût variable.

La marge sur coût variable est proportionnelle au niveau d'activité de l'entreprise.

Elle permet:
  • De couvrir les charges fixes.
  • De dégager un résultat.

La marge sur coût variable (M/CV) est obtenue par la différence entre le chiffre d'affaires (CA) et les charges variables (CV).

M/CV = CA – CV

Le compte de résultat par variabilité.

Le compte de résultat par variabilité (ou tableau différentiel) présente le compte de résultat en retenant la distinction entre charges variables et charges fixes. Il fait apparaître la marge sur coût variable. Il permet également de déterminer le pourcentage de charges variables et de marge sur coût variable en fonction du chiffre d'affaires.

  • Éléments:(Chiffre d'affaires); Totaux: (CA); En % du CA: (100).
  • Éléments:(Coût variable); Montants:(CV); Totaux: (– CV); En % du CA: (= (CV / CA) × 100).
  • Éléments:(Marge sur coût variable); Totaux: (M/CV = CA – CV); En % du CA: (= (M/CV / CA) × 100).
  • Éléments:(Charges fixes); Montants:(CF); Totaux: (– CF).
  • Éléments:(Résultat); Totaux: (R = M/CV – CF).

L'entreprise Guillard réalise un chiffre d'affaires de 1 000 000 € sur l'année N. Les charges variables sont de 750 000 € et les charges fixes de 150 000 €.

  • Éléments:(Chiffre d'affaires); Totaux: (1 000 000); En % du CA: (100 %).
  • Éléments:(Coût variable); Montants:(750 000); Totaux: (– 750 000); En % du CA: (75%).
  • Éléments:(Marge sur coût variable); Totaux: (250 000); En % du CA: (25%).
  • Éléments:(Charges fixes); Montants:(150 000); Totaux: (– 150 000).
  • Éléments:(Résultat); Totaux: (100 000).

Le seuil de rentabilité.

Le seuil de rentabilité (SR) est le chiffre d'affaires pour lequel l'entreprise ne réalise ni bénéfice ni perte. Il est atteint lorsque la marge sur coût variable (M/CV) est égale aux charges fixes (CF).

Seuil de rentabilité (SR) = Charges fixes / Taux de marge sur coût variable.

Calcul du seuil de rentabilité pour l'entreprise Guillard: SR = 150 000 / 25 % = 600 000 €.

À ce niveau de chiffre d'affaires, l'entreprise ne réalise ni perte ni bénéfice.

L'impact de la variabilité des charges dans la prise de décision.

La décomposition des charges en charges variables et en charges fixes permet aux dirigeants de l'entreprise de faire des simulations et de prendre des décisions de gestion.

Ils peuvent ainsi réfléchir sur les points suivants:
  • Quel est le niveau d'activité minimal que l'entreprise doit réaliser pour être rentable (seuil de rentabilité)?
  • Est-il souhaitable de modifier le rapport entre charges variables et charges fixes?
  • L'entreprise peut-elle accepter un prix de vente inférieur au prix qu'elle pratique habituellement?

Simulation de bénéfice.

L'entreprise Guillard souhaite atteindre un bénéfice de 200 000 €. Quel doit être son chiffre d'affaires?

Bénéfice (200 000)
  • = Chiffres d'affaires – (Charges variables + Charges fixes).
  • = Marges sur coût variable – Charges fixes.
  • = 25 % du CA (chiffre d'affaires) – Charges fixes.
200 000
  • = 0,25 CA – 150 000.
  • CA = 1 400 000 €.
Un chiffre d'affaires de 1 400 000 € permet à l'entreprise de réaliser un bénéfice de 200 000 €.

Simulation de commande supplémentaire.

L'entreprise Guillard a réalisé son chiffre d'affaires de 1 000 000 € en vendant 10 000 produits à 100 € HT au cours de l'année.

Trois clients potentiels l'ont contactée.
  • Le client 1 souhaite que l'entreprise lui vende son produit pour un montant unitaire de 70 € HT. L'entreprise Guillard refuse ce contrat parce que le prix de vente ne couvrirait pas le coût variable, qui s'élève à 75 € (100 × 75 %).
  • Le client 2 souhaite que l'entreprise lui vende son produit pour un montant unitaire de 90 € HT. L'entreprise Guillard peut accepter ce contrat parce que le prix de vente serait supérieur au coût variable, qui est de 75 € (100 × 75 %). Chaque produit vendu dégagerait une marge supplémentaire et augmenterait les bénéfices de l'entreprise. Toutefois, le risque de ce type de contrat est que les autres clients de l'entreprise aient connaissance du prix préférentiel accordé à ce client et exigent les mêmes conditions commerciales.
  • Le client 3 souhaite que l'entreprise lui vende son produit pour un montant unitaire de 100 € HT mais à condition qu'elle procède à une modification technique qui génère une charge fixe supplémentaire de 10 000 €. L'entreprise Guillard peut accepter ce contrat sous réserve que la marge totale dégagée soit supérieure aux charges fixes:
  • Soit Q les quantités vendues: (25 € × Q) > 10 000.
  • L'équilibre est atteint lorsque Q = 400. L'entreprise acceptera donc ce nouveau contrat si les quantités commandées sont supérieures à 400.

Enseignement et formation pédagogiques