Ton Programme de cours quand tu le veux.

Chapitre 10: Les facteurs de croissance,

Penses à ton orientation

Notre aide pour la lettre de motivation.

PLAN: Les facteurs de croissance

La contribution des facteurs de production.

  • Les facteurs de production.
  • Le progrès technique.
  • La productivité.

Le rôle des investissement dans la croissance.

  • Les formes de l'investissement.
  • L'innovation.
  • Les incitations à investir.

Enseignement et formation pédagogiques

SYNTHESE: Les facteurs de croissance

Les déterminants de la Croissance.

La plupart des économistes accordent beaucoup de vertus à la croissance, ce qui amène à s'interroger sur ses principaux déterminants. Toute production résultant de la combinaison des facteurs de production travail et de capital, il s'agit dans un premier temps de déterminer les contributions respectives de ces deux facteurs à la croissance économique.

La mesure de la variation de la qualité et de la quantité des facteurs exige que soient prises en compte de nombreuses variables:

Pour le facteur travail

Les variations de la quantité de travail résultent à la fois des variations de la population active occupée (liée à l'évolution du nombre de naissances, de l'espérance de vie, des taux d'activité féminins, de l'immigration) mais aussi des variations de la durée du travail (liée au temps de travail, aux congés et à la durée de la vie active);

Les variations de la qualité du travail, mesurée par la productivité, elles sont liées à l'éducation ainsi qu'à l'âge moyen et aux migrations intersectorielles de la main-d'oeuvre (d'une branche à faible productivité vers une branche à forte productivité par exemple).

Pour le facteur capital

Les variations de la quantité de capital utilisé résultent des variations du stock de capital (liées à l'investissement et au déclassement), des variations du taux d'utilisation du capital ainsi que des variations de la durée d'utilisation du capital. Les variations de la qualité du capital enfin sont liées à son âge.

Parmi ces différentes variables, c'est l'investissement qui semble être l'un des principaux déterminants de la croissance française depuis 1945.

Le progrès technique

Il faut également prendre en compte le progrès technique, défini au sens large comme le progrès technologique (mise au point de produits nouveaux, utilisation de nouveaux procédés de fabrication) mais aussi le progrès en matière d'organisation (nouvelles méthodes de gestion, d'organisation du travail, nouvelle orientation ou spécialisation du système productif dans son ensemble). Le progrès technique, soutenu par l'innovation, permet en effet une amélioration de la productivité globale des facteurs, qui expliquerait à elle seule plus de la moitié de la croissance depuis 1945.

L'explication de la Croissance par Schumpeter: Progrès technique et Grappes d'innovations.

Selon Schumpeter, la croissance économique s'explique essentiellement par l'action du progrès technique, c'est l'irrégularité de celui-ci qui justifie les irrégularités de la croissance: les innovations se manifestant par grappes, des périodes longues (20 à 30 ans) à fort progrès technique (phase A du cycle de Kondratieff) succèdent à des périodes également longues à faible progrès technique (phase B): c'est l'effet d'entraînement sur l'ensemble de l'économie de quelques innovations majeures qui explique la phase d'expansion.

La crise apparaît inéluctable, étape obligée entre les phases d'expansion et de dépression (processus de destruction créatrice, les anciennes technologies arrivant à épuisement doivent être remplacées par de nouvelles).

L'introduction des innovations nécessite la réunion d'un certains nombre de conditions institutionnelles liées notamment au fonctionnement des marchés des biens et services, du travail et du crédit.

Illustration: l'explication des cycles par Schumpeter

Le rôle de l'entrepreneur consiste à réformer ou à révolutionner la routine de production en exploitant une invention ou, plus généralement, une possibilité technique inédite (production d'une marchandise nouvelle, ou nouvelle méthode de production, d'une marchandise ancienne, ou exploitation d'une nouvelle source de matières premières ou d'un nouveau débouché, ou réorganisation d'une branche industrielle, et ainsi de suite). La construction des chemins de fer dans ses premiers stades, la production d'énergie électrique avant la Première Guerre mondiale, la vapeur et l'acier, l'automobile, les entreprises coloniales fournissent des exemples frappants d'une vaste catégorie d'affaires qui en comprend une quantité innombrable de plus modestes - jusqu'à celles consistant, au bas de l'échelle, à faire une réussite d'une saucisse ou d'une brosse à dents d'un type spécifique. C'est à ce genre d'activités que l'on doit primordialement attribuer la responsabilité des prospérités récurrentes qui révolutionnent l'organisme économique, ainsi que des récessions non moins récurrentes qui tiennent au déséquilibre causé par le choc des méthodes ou produits nouveaux.
Joseph A. Schumpeter, Capitalisme, socialisme et démocratie

La théorie de la Croissance endogène: L'importance des investissements dans certains domaines.

Les nouvelles théories de la croissance, qui se situent dans un contexte économique de crise, remettent en question l'idée d'une croissance naturelle et d'un progrès technique exogène et font l'hypothèse que la productivité marginale du capital ne décroît pas lorsque le stock de capital augmente (ainsi la croissance peut-elle être un phénomène auto-entretenu).

La théorie de la croissance endogène met en évidence 4 facteurs principaux, qui influent sur le taux de croissance d'une économie et produisent des externalités positives, justifiant l'intervention de l'état:

L'accumulation du capital physique (ROMER, 1986)

Cette accumulation permet à l'entreprise de produire plus mais aussi d'accroître la productivité des entreprises concurrentes par un effet d'apprentissage.

La recherche développement (BARRO, 1990)

C'est l'innovation qui constitue le facteur résiduel de la croissance. Le caractère collectif des biens produits par la recherche développement justifie l'intervention de l'état, par exemple par un système de brevets qui donne à l'invention la caractéristique d'un bien privé et assure à l'inventeur une rente de monopole.

L'accumulation de capital humain (LUCAS, 1988)

C'est le stock de connaissances valorisables économiquement et incorporées aux individus (qualification, état de santé). Le rôle de l'état sera de favoriser l'accès à l'éducation, de promouvoir des politiques de santé publique.

Les dépenses d'infrastructures publiques (BARRO, 1990)

Les dépenses d'infrastructures en matière de transport et de communication permettent d'augmenter la croissance en améliorant l'efficacité de la production des entreprises privées.

Enseignement et formation pédagogiques