Ton Programme de cours quand tu le veux.

Chapitre 2: La logique managériale,

Penses à ton orientation

Notre aide pour la lettre de motivation.

PLAN: La logique managériale

Le manager

  • Le rôle du manager.
  • Les compétences managériales.

La complémentarité des logiques managériale et entrepreneuriale

  • La logique managériale.
  • La complémentarité.

Enseignement et formation pédagogiques

SYNTHESE: La logique managériale

Une fois le projet de création ou de reprise d'entreprise finalisé, l'entrepreneur va devoir endosser un nouveau rôle, celui de manager, ou gestionnaire. Son objectif sera alors d'assurer la pérennité de son entreprise en adoptant une logique managériale de gestion des ressources, des contraintes et des compétences.

La logique managériale qui vise à optimiser l'allocation des ressources existantes se distingue de la logique entrepreneuriale qui consiste à créer de nouvelles ressources. On attend donc d'un manager qu'il gère les ressources à disposition de l'entreprise.

Le manager

Le rôle du manager

En s'appuyant sur le système d'information de l'entreprise, le manager doit diriger et gérer celle-ci rationnellement, c'est-à-dire organiser ses activités, fixer ses buts et ses objectifs, et bâtir les stratégies appropriées pour en accroître la rentabilité et l'efficacité. Pour y parvenir, le manager doit optimiser l'utilisation des ressources humaines, matérielles et technologiques dont dispose l'entreprise.

Dans le cadre d'un projet de création ou de reprise d'entreprise, il doit structurer ou restructurer l'entreprise: mettre en place (ou optimiser dans le cadre d'une reprise) l'organisation de la production et de la distribution, assurer ou superviser la gestion administrative et financière, recruter des collaborateurs, coordonner et contrôler les tâches. Son action s'organise suivant trois axes: direction, gestion et contrôle.

Les compétences managériales

Pour faire face à ces responsabilités, le manager doit disposer de certaines compétences en matière:

  • D'orientation: il doit posséder une vision stratégique et tactique qui lui permette d'identifier les priorités sans se laisser déborder par les détails et sans perdre de vue les objectifs poursuivis, il doit savoir communiquer pour faire partager ces objectifs;
  • De conduite de l'action: il doit maîtriser l'organisation, la délégation des responsabilités, la coordination des tâches, le contrôle des résultats au sein de son équipe;
  • De gestion d'équipe: il doit savoir choisir, motiver, mobiliser, écouter, cadrer et responsabiliser ses collaborateurs.

La complémentarité des logiques managériale et entrepreneuriale

La logique managériale

La logique managériale consiste à optimiser le fonctionnement de l'organisation et accompagner son développement. Elle impose d'agir avec raison, d'appliquer des méthodes et des normes de gestion pour limiter la prise de risques et assurer la pérennité de l'entreprise.

Elle suppose planification, hiérarchisation et formalisation, et se traduit par des décisions rationnelles et mesurées.

La complémentarité

La survie de l'entreprise repose sur la capacité des dirigeants à prendre des décisions tant opérationnelles que stratégiques:

  • Les décisions opérationnelles, courantes et répétitives, concernent des processus maîtrisés et doivent être prises dans une logique managériale d'efficacité;
  • Les décisions stratégiques, uniques et lourdes de conséquences, concernent des processus innovants et font appel à une logique entrepreneuriale de créativité.

La période de démarrage ou de reprise passée, la problématique de l'entreprise va évoluer: pour faire face à la concurrence, l'entreprise va devoir se remettre constamment en question tant en termes de produits, de services ou de procédés qu'en termes d'organisation ou de distribution. Le manager devra se préoccuper de maintenir et d'améliorer le rendement de sa production, mais également de mettre en œuvre une stratégie d'avenir.

Pour faire face à l'évolution rapide des contraintes environnementales, les managers doivent donc développer des compétences entrepreneuriales en matière d'innovation et de prise de risques. De plus, l'instabilité croissante de l'environnement les oblige à des prises de décision rapides dont la rationalité est limitée.

L'intégration de nouvelles activités aux opérations existantes amène les managers à redéfinir sans cesse des processus innovants.

Passé le stade de la création ou de la reprise de l'entreprise, le management de celle-ci s'appuie donc sur la complémentarité de la logique managériale, qui prévaut pour les opérations courantes, et de la logique entrepreneuriale, que nécessite le développement de l'entreprise.

L'entrepreneur doit être
  • à l'écoute de l'environnement.
  • Imaginatif et capable de se projeter dans le futur.
  • Apte à prendre des risques, à initier des projets.
  • Réactif.
  • à la recherche perpétuelle du changement.
Le manager doit être
  • Un organisateur.
  • Gestionnaire, apte à définir des objectifs et à allouer les ressources associées, capable d'optimiser les coûts.
  • Capable d'accompagner les projets, d'animer une équipe.
  • Apte à maîtriser les risques.
  • à la recherche de l'équilibre entre les intérêts des parties prenantes.

Enseignement et formation pédagogiques